Pourvu qu'il se soucie de composer juste, le maquettiste de livres se coltine en matière de citations des protocoles draconiens. Le placement de la ponctuation et des appels de note, le traitement des extraits de second rang, etc., l'obligent à courir sans cesse après les guillemets, à guetter une fermeture inopinée ou un appariement improbable aux confins du paragraphe, ce qui stresse inutilement son œil, déjà usé par les op. cit., les majuscules surabondantes et les parenthèses enchâssées.

Je ne vais donc pas me lancer ici dans un traité d'orthotypographie intertextuelle, mais me concentrer sur le seul aspect de cet artisanat qui soit immédiatement tangible — enfin, qui devrait l'être : identifier visuellement les passages entre guillemets. Examinons par exemple, en vue plongeante, une des 150 doubles-pages d'un volume universitaire que votre client attend maquetté pour, disons, vendredi matin (au plus tard) :

Un beau gris typographique… mais où sont les citations ?

Certes, on peut débattre à loisir du gabarit d'empagement et du gris typo, mais vous conviendrez avec moi que les citations ne nous sautent pas à la figure !

Du surlignage Grep

Les techniques de coloration et de surlignage par style Grep sont bien connues. On en trouve des emplois remarquables sur le site Indigrep de Laurent Tournier, et je ne doute pas que l'application d'un style de caractère fluo sur les régions bornées par des guillemets ait déjà effleuré l'esprit d'un InDesigner.

Rappelons rapidement le procédé. On crée d'abord un style de caractère neutre qui se contente d'activer l'attribut soulignement, mais en épaississant, décalant et colorant le trait de telle sorte qu'il produise un léger badigeon :

Exemple de paramétrage d'un style surligneur en gris (Noir 15 %), doté d'une épaisseur de 14 pt.

Ensuite, on adjoint au style de paragraphe cible un « style Grep » dont la fonction est de diriger notre surligneur artisanal sur toutes les portions de texte reconnues par une expression régulière. Dans le cas qui nous occupe, le motif sera d'une simplicité épiscopale : «[^»]+». (Bien entendu, rien ne nous empêcherait de capturer plutôt les guillemets anglais, voire les deux formes séparément.)

Motif de capture des régions entre guillemets, via un style Grep.

À l'écran, c'est alors la révélation :

Rendu dans InDesign.

Un cran plus loin : le script « ShowHideQuotes »

Le principe étant posé, il nous faut maintenant le transformer en instrument. Car nous n'allons pas nous amuser à reconstruire et à reparamétrer à la main notre surligneur à chaque fois que nous en aurons besoin !

La logique du script ShowHideQuotes est d'offrir un simple commutateur à portée de clic. Au premier lancement sur le document actif, il crée un style de caractère intitulé « QuoteHighlighter » et l'attache, via Grep, soit au style de paragraphe identifié au point d'insertion (si la sélection se situe dans un texte), soit à l'ensemble des styles de paragraphe disponibles dans le document (si la sélection est vide ou située hors texte).

Il vous suffira de relancer le script pour désactiver le surlignage des citations, localement ou globalement. Le processus de nettoyage restitue l'état normal des styles de paragraphe en déchargeant le style Grep dédié au surlignage. L'item « QuoteHighlighter » est cependant conservé dans la palette des styles de caractère, de façon à accélérer sa réutilisation éventuelle lors d'un prochain appel du script.

Avertissement. — Au stade de toute première ébauche, ShowHideQuotes a été rapidement rédigé et testé sous InDesign CS4 / CS5+, ce qui ne nous prémunit pas contre l'éventualité d'un bug foudroyant encore tapi dans l'ombre. Aussi, avant de l'utiliser en production, assurez-vous qu'il fonctionne sans anicroche sur un document-test.

Rappel. — La scriptosphère InDesign offre une foule d'outils facilitant le diagnostic, le traitement de masse ou la correction intelligente de scories typographiques ou d'anomalies structurelles pouvant affecter les documents longs (césures, diacritiques, ponctuation, annotations, styles, etc.). Pour assembler vos planches de salut, ne vous privez pas de visiter en particulier les sites de :
    — Peter Kahrel (EN) ;
    — Laurent Tournier – Indigrep (FR) ;
    — Gabe Harbs – InTools (EN) ;
    — Martinho da Gloria – Automatication (EN).

• Voir aussi :
    — « Détecter les enrichissements ponctuels sous ID » ;
    — « Contraction progressive par style Grep » ;
    — « Report Page Hyphens 2.0 » ;
    — « Œuvrez les guillemets » (BlogNot!).