Bien que ce sujet ait été abordé sous diverses facettes dans la Foire aux questions d'IndexMatic, l'indexation des noms propres d'un ouvrage reste un « cas d'école » pour de nombreux utilisateurs. Voici une procédure facile à mettre en œuvre quand vous ne disposez ni d'une base de données, ni d'une stylisation préalable des entrées.

Isoler une condition nécessaire

Par nature, le moteur d'IndexMatic réclame des critères formels pour identifier une catégorie de mots. Or, la majuscule initiale n'est pas une contrainte suffisante pour dégager la catégorie des noms propres, car le texte contient aussi de nombreuses occurrences de mots communs avec majuscule initiale. Tout terme susceptible de figurer en début de phrase (déterminant, conjonction, adverbe, etc.) serait anormalement analysé comme un nom propre si l'on s'en tenait au critère de la majuscule initiale.

Néanmoins, on peut considérer cette condition comme nécessaire. Employée dans un contexte de sensibilité à la casse, la requête simple /\m\w+/ commandera à IndexMatic de rechercher tous les mots porteurs d'une majuscule initiale — et parmi eux, les noms propres. La fonction « Occurrences » permet de constituer cette liste de candidats à destination d'un traitement de texte. Il reste alors à supprimer manuellement les intrus. Vous obtenez par soustraction une « liste de requêtes » visant spécifiquement les noms propres, prête à être réinjectée dans IndexMatic pour la production de l'index.

Mise en œuvre

Voici une illustration de cette stratégie, étape par étape, appliquée à Madame Bovary.

On commence par créer la requête unique /\m\w+/ en vue d'extraire les candidats :

Étape initiale : créer la requête d'extraction des candidats.

Clic sur le bouton « Occurrences... » et réglage des paramètres :

Réglages dans la fenêtre Occurrences.

IndexMatic ouvre la liste d'occurrences dans votre traitement de texte par défaut. L'étape la plus fastidieuse consiste à supprimer les mots parasites. Le cas échéant, on transforme les clés simples en motifs plus élaborés. À gauche un extrait de la liste brute, à droite un extrait de la liste éditée après tri et affinage :

Édition manuelle de la liste d'occurrences.

De retour dans IndexMatic, on passe en mode « Liste de requêtes » et on insère la liste finalisée (par copier-coller ou via un fichier texte) :

Insertion de la liste de requêtes dans IndexMatic.

Rappel. — Dans les versions récentes d'InDesign avec lesquelles IndexMatic n'est pas officiellement compatible, certaines fonctionnalités s'obtiennent parfois par des voies détournées. Le clic droit peut vous sauver.

Une fois les requêtes chargées, assurez-vous (à nouveau) que le respect de la casse est actif. Il n'y a plus qu'à cliquer sur « Produire l'index » :

Étape finale : production de l'index.

Et voilà !